RÉGIONS:

SUBSCRIBE:

Sign up for weekly updates

?LA LIBERTÉ DE LA PRESSE SUBIT UN IMPORTANT RECUL?, RAPPORTENT PERIODISTAS ET LE

Selon l’Association pour la défense du journalisme indépendant en Argentine (PERIODISTAS) et le Comité pour la protection des journalistes (CPJ), la liberté de la presse en Argentine a subi un important recul la semaine dernière lorsque la Cour suprême a maintenu le jugement d’un tribunal inférieur qui pénalisait la revue d’actualités hebdomadaire “Noticias” pour violation de la vie privée. La revue était visée par une poursuite intentée par l’ancien président Carlos Menem, qui l’accusait de violer son droit à la vie privée en dévoilant une liaison qu’il avait eue avec une ancienne institutrice maintenant députée du parti Justicialiste fédéral.

Selon PERIODISTAS, “Noticias” avait rapporté en 1995 que Menem avait entrepris au début des années 80 une liaison avec Martha Meza, après quoi elle avait été désignée comme adjointe au parti Justicialiste provincial de Menem. “Noticias” avait également rapporté que Menem avait soutenu Meza au moyen d’une allocation mensuelle qui aurait pu provenir des fonds publics.

Dans une décision rendue par cinq voix contre quatre et quatre abstentions, la Cour suprême a ordonné à la revue de verser à Menem 60 000 pesos (60 000 $ US) à titre de réparations.

PERIODISTAS condamne la décision de la Cour suprême, et dit que le tribunal n’a pas compris que les détails entourant la relation de nature personnelle en question présentaient de toute évidence un intérêt public parce qu’il y avait “de fortes indications que Menem avait abusé de son influence”. PERIODISTAS ajoute que “lorsque des préoccupations personnelles entrent en conflit avec celles de la société dans son ensemble, l’intérêt public doit être protégé d’abord et avant tout”. Le CPJ fait remarquer que ni Menem ni les juges n’ont jamais contesté l’exactitude du reportage de “Noticias”. L’organisation constate également que lorsqu’il était au pouvoir, Menem recourait souvent aux poursuites judiciaires contre la presse argentine afin d’étouffer toute critique. Pour plus de renseignements, consulter www.asociacionperiodistas.org et www.cpj.org.">http://www.cpj.org">www.cpj.org.


Dernier Tweet :

الجيش الإسرائيلي يطلق النار على صحفيين فلسطينيين: مراسلون بلا حدود تطالب المحكمة الجنائية الدولية بالتحقيق في هذه ا… https://t.co/X3SVvVcguF