RÉGIONS:

SUBSCRIBE:

Sign up for weekly updates

L'éditeur-directeur du journal "Les Coulisses" condamné à six mois de prison ferme

(JED/IFEX) - Nicaise Kibel-Bel-Oka, éditeur-directeur du journal "Les Coulisses", paraissant à Béni, province du Nord-Kivu, à l'est de la République démocratique du Congo (RDC), a été condamné, le 19 juin 2004, à six mois de prison ferme avec arrestation immédiate et au paiement de 5 000 $US de dommages et intérêts par le Tribunal de Paix de Béni.

JED a pu entrer en contact, le 20 juin, avec un proche collaborateur du journaliste qui a expliqué que peu avant son incarcération, Kibel-Bel-Oka avait été interpellé à son domicile vers 15h00 (heure locale) par quatre agents des renseignements militaires munis d'un mandat de prise de corps et qui ont dit agir sur ordre du procureur Tupa Kamango. Ils ont alors conduit le journaliste directement à la prison centrale de Béni où le jugement de l'affaire qui l'oppose à un certain M. Kiangu, homme d'affaires en vue dans cette partie de la RDC, lui a été communiqué.

En réalité, ce verdict constitue une reconduction pure et simple du jugement par défaut qui avait déjà été rendu par le même tribunal, le 16 mars, à charge du journaliste et contre lequel ses avocats avaient fait opposition en dénonçant des vices de procedure et demandé la réouverture du process afin de permettre au journaliste de se défendre.

RAPPEL DES FAITS :
Kibel-Bel-Oka, avait été condamné, par défaut, pour la première fois, le 2 mars, par le Tribunal de Paix de Beni, à cinq ans de prison et au paiement de dommages-intérêts de 2 000 $US pour "diffamation" et "escroquerie" à l'endroit de Kiangu. Cette sentence avait été curieusement révisée, soit à six mois de prison et au paiement de 5 000 $US de dommages-intérêts lorsque la décision du tribunal a été notifiée au journaliste le 20 mars.

Selon le juge-président du Tribunal de Paix de Beni, que JED avait contacté au téléphone le 24 mars, "Les Coulisses" avait publié un article dans lequel il accusait Kiangu de fraude douanière pour avoir fait disparaître, entre le poste frontalier de Kasindi et Beni, un camion de marchandises importées de l'Ouganda et d'avoir fait une fausse déclaration douanière au sujet d'une importation des produits pétroliers qui aurait causé un manque à gagner de plus ou moins 2 000 $US au détriment du Trésor Public congolais. Toujours selon le juge, "Les Coulisses" aurait envoyé à Kiangu une facture de 1 500 $US comme droit d'insertion du droit de réponse envoyé par l'homme d'affaires à la suite de la publication de l'article incriminé.

Le procès avait eu lieu en l'absence du journaliste qui se trouvait à Kinshasa. Le juge avait, néanmoins, reconnu que les avocats de Kibel-Bel-Oka avaient fait opposition contre le jugement condamnant le journaliste et que de ce fait, l'affaire allait de nouveau être fixée.

À l'ouverture du procès, Kibel-Bel-Oka avait déclaré à JED avoir fourni au tribunal toutes les preuves des allégations contenues dans son article incriminé. Mais en même temps le journaliste n'avait pas manqué d'exprimer ses appréhensions sur l'impartialité du tribunal, en raison des relations de famille déclarées qu'entretiendraient certains members du tribunal avec la partie plaignante.

Dernier Tweet :

Belarus continues to defy UN Human Rights Committee https://t.co/jtshlrAQj7 @baj_by @article19europe… https://t.co/8rigeOoc88