RÉGIONS:

SUBSCRIBE:

Sign up for weekly updates

Liberté surveillée pour trois journalistes des médias publics arrêtés en novembre 2006

(RSF/IFEX) - Reporters sans frontières a appris la récente libération de trois journalistes des médias publics érythréens après plusieurs semaines de détention, tandis qu'un quatrième est toujours incarcéré. Temesghen Abay, du service en tigrinya de la station publique Radio Dimtsi Hafash, Getachew Asfaha, du service en amharique de la chaîne publique Eri-TV, et Asmerom Berhe, du service en tigrinya de Eri-TV, ont été libérés après plusieurs semaines de détention au commissariat de police n°5 de la capitale, a appris Reporters sans frontières. La date de la libération de Temesghen Abay et Asmerom Berhe n'est pas connue. Getachew Asfaha, pour sa part, a été remis en liberté le 16 février 2007.

Ils avaient été pris dans une vague d'arrestations au sein des médias publics lancée le 12 novembre 2006, suite à la défection de plusieurs journalistes célèbres. Les autorités, singulièrement irritées par ces défections, les auraient arrêtés parce qu'ils étaient suspectés d'être restés en contact avec les fugitifs ou de chercher à fuir eux-mêmes. En tout, neuf journalistes des médias publics avaient été arrêtés et relâchés sous caution, l'un après l'autre. Depuis, ils sont suivis et leurs téléphones placés sur écoutes. Ils ont été contraints de retourner à leur travail. Interdiction formelle leur est faite de quitter la ville d'Asmara.

Enfin, contrairement aux premières informations reçues par Reporters sans frontières faisant état de sa libération, Daniel Musie, du service en oromo de Radio Dimtsi Hafash, est toujours détenu dans un endroit inconnu.

Dernier Tweet :

The 2018 Michael Elliott Award for Excellence in African Storytelling will honour an up-and-coming journalist in Af… https://t.co/qEDyWLKifc