En Grèce, des poursuites judiciaires abusives contre des journalistes dans un contexte politique très tendu

Articles récents en Grèce

Inquiète de la banalisation de la violence visant les médias grecs, RSF appelle les autorités à ne pas laisser ces agressions impunies

Si la Grèce a une histoire d’attaques des groupes extrémistes depuis 1974, depuis juillet 2019, RSF a recensé au total 11 attaques visant essentiellement des locaux de médias et suivant un modus operandi similaire (locaux attaqués la nuit, pas de victime), avec la multiplication d’attaques, en 2021, contre les domiciles de journalistes.

Les locaux du journal grec « Athens Voice » vandalisés

Les fournitures de bureau, meubles, ordinateurs ont été méthodiquement détruits, et les murs recouverts de peinture noire. Aucun journaliste présent au moment des faits n’a été blessé.

A child wearing a T-Shirt that says 'We Are The Future' walks through a makeshift camp outside of the Reception centre at Moria Refugee Camp, on Lesbos, Greece, 25 September 2018, Milos Bicanski/Getty Images

Grèce : trois journalistes enquêtant sur la crise migratoire arrêtés et placés en détention pour diffamation

Les trois journalistes étaient poursuivis suite à la publication d’un article sur le camp de réfugiés de Moria sur l’île de Lesbos, un des cinq hotspots de Grèce, où les réfugiés se massent le temps que leurs demandes d’asile soient étudiées.