Le président du Zimbabwe doit défendre les droits humains, d’après Human Rights Watch
Articles récents en Zimbabwe

​Reporters sans frontières (RSF) dénonce l’instrumentalisation des mesures d’exception adoptées dans le cadre de la lutte contre le coronavirus au Zimbabwe après l’arrestation de deux journalistes qui enquêtaient sur les violences subies par des membres de l’opposition.

Hip hop artists perform at the Magamba Network's annual Shoko Festival in Harare, Zimbabwe, Magamba Network/Shoko Festival

Samm Farai Monro, alias Camarade Fatso, réfléchit à la façon dont la satire, le hip hop et l’activisme des jeunes ouvrent la voie à l’expansion de la liberté d’expression et de la démocratie au Zimbabwe.

The Prime Minister of Zimbabwe and leader of the Movement for Democratic Change, Morgan Tsvangirai, addresses the press in Harare, 20 May 2009. Supporters of the MDC have recently attacked journalists., Zimbo Zimbo/Demotix

Le 7 juin, un journaliste a été agressé par des jeunes membres du Movement for Democratic Change (MDC), alors qu’il couvrait une manifestation à Harare. Le Premier ministre Morgan Tsvangirai, leader du MDC, a publiquement menacé les médias en mai 2013.