Les procès de Fikret Baskaya et de Ragip Zarakolu symbolisent la persistance des entraves à la liberté d’expression en Turquie, selon UIE et PEN International
Articles récents en Turquie

La 3e Chambre de la Cour d’appel d’Istanbul vient de relancer la procédure engagée contre le journaliste Erol Önderoğlu, la défenseure des droits humains Şebnem Korur Fincancı et l’écrivain journaliste Ahmet Nesin, pour ‘propagande terroriste’, ‘éloge d’un crime ou criminel’ et ‘apologie d’un crime’.

Depuis les années 1990, la sociologue Pinar Selek a travaillé avec les Roms, les enfants de la rue, les travailleurs du sexe, les personnes transgenres et d’autres groupes vulnérables en Turquie. En 1998, elle a fait l’objet d’un des procès les plus prolixes et les plus embarrassants de l’histoire récente de la Turquie.

Bülent Şık a été reconnu coupable d’avoir “rendu publiques des informations relevant du secret professionnel” pour une série d’articles parus dans le quotidien « Cumhuriyet » en avril 2018.