Un quotidien fermé, trois collaborateurs condamnés à de la prison ferme au Sénégal
Articles récents en Sénégal

Le nouveau code de la presse maintient des sanctions pénales très lourdes pouvant aller jusqu’à deux ans de prison pour des faits de diffamation ou trois ans pour la publication de “nouvelles fausses” susceptibles de “porter atteinte au moral de population” ou de “jeter le discrédit sur les institutions publiques”.

La MFWA dénonce fermement l’agression contre Adja Ndiaye et appelle les autorités à enquêter sur l’incident et s’assurer que les auteurs en rendent compte.

Adama Gaye, un journaliste indépendant connu pour ses articles critiques dans les journaux et les médias sociaux, a été placé en détention provisoire pour avoir «insulté le président de la République».