RÉGIONS:

SUBSCRIBE:

Sign up for weekly updates

Caméraman battu par des gendarmes en Guinée

Boubacar Camara
Boubacar Camara

MFWA

Cet article a été initialement publié sur mfwa.org le 9 mai 2017.

Boubacar Camara, un caméraman travaillant avec la Télévision Gnagna en Guinée, a été la cible de coup de bastonnade de la part d’un groupe de gendarmes et de policiers qui l’ont repéré en train de filmer leurs actes de brutalité sur les personnes engagées dans un litige foncier.

Le correspondent de la MFWA en Guinée a reporté qu’une violence a éclaté entre les membres d’une famille héritière à propos d’un terrain dans la banlieue de Conakry. Il dit qu’un contingent de policiers et de gendarmes a été déployé sur les lieux pour contenir les affrontements, mais a fini par user de forces excessives sur les personnes engagées dans le conflit foncier.

A la vue des actes des gendarmes, le caméraman a décidé de filmer la scène. Un groupe de gendarmes qui l’a vu en train de les filmer lui a attaqué. Après l’avoir roué horriblement de coups, les gendarmes l’ont poussé dans leur fourgon et l’ont trimballé à leur base. Les forces de sécurité ont détruit ses images avant de lui remettre son caméra et lui mettre en liberté.

La direction de la Télévision Gnagna a indiqué qu’il envisage une action judiciaire contre les agents de force de l’ordre impliqués dans l’agression.

La MFWA condamne ces actes des gendarmes et encourage la direction de la Télévision Gnagna à saisir la justice en vue d’une réparation des torts causés au journaliste. Nous exhortons les agents de la force de sécurité en Guinée à sensibiliser leurs hommes pour s’assurer que les journalistes fassent leurs travails constitutionnellement reconnus, et ceci sans agressions ni intimidations.

Dernier Tweet :

Tonga Broadcasting Commission newsroom shakeup raises concern about media independence https://t.co/2WAcnegK4j… https://t.co/LTYhbXIRf6