RÉGIONS:

SUBSCRIBE:

Sign up for weekly updates

Quatre journalistes néerlandais arrêtés par la police et détenus pendant douze heures

(RSF/IFEX) - Le 24 mars 2009, quatre journalistes néerlandais ont été arrêtés par la police indonésienne à Jayapura, capitale de la province de Papouasie, pour avoir couvert la manifestation organisée à l'occasion du retour en Papouasie de Nicholas Jouwe, l'un des co-fondateurs de l'OPM, un mouvement séparatiste, après plus de 40 ans d'exil aux Pays-Bas. Elske Schouten est la correspondante à Jakarta du journal "NRC Handelsblad" et les trois autres journalistes sont indépendants. Le lendemain, après douze heures de garde-à-vue, les quatre journalistes ont été relâchés.

"Il est scandaleux que les journalistes étrangers soient empêchés par les autorités de Jakarta de travailler librement en Papouasie. Fermer un territoire de la sorte est contraire aux engagements internationaux de l'Indonésie et à la Constitution du pays qui garantit la liberté de la presse. Nous demandons la levée des restrictions imposées aux journalistes qui souhaitent travailler en Papouasie", a déclaré Reporters sans frontières.

La police de la province indonésienne de Papouasie affirme que les quatre journalistes ont transgressé les conditions de leur visa et ont dénoncé une "violation des règles d'immigration". Selon les autorités, le droit de filmer n'avait pas été accordé.

Le 29 mars 2009, le responsable de l'immigration à Jayapura, Raden Hendiartono, a déclaré que Gabriela Babette et Peter Mariaw Smith avaient été renvoyés à Jakarta. "Nous leur avons donné l'autorisation de rentrer trois jours à Jakarta pour s'occuper de leurs billets de retour pour les Pays Bas", a-t-il déclaré. D'après Hendiartono, Ronald Wigman dispose d'un permis pour rester à Bali, et Elske Schouten a pu rentrer à Jakarta.

Dernier Tweet :

Cambodia: @cchrcambodia report on “Fair Trial Rights https://t.co/u4WiCeFRKJ “While there have been some significan… https://t.co/JNN6FbnFOs