RÉGIONS:

SUBSCRIBE:

Sign up for weekly updates

Quel est le Plan d'action des Nations Unies sur la sécurité des journalistes et la question de l'impunité?

Le Plan d'action des Nations Unies sur la sécurité des journalistes est l'occasion de se joindre à l'effort de multiples partenaires contre l'impunité pour les crimes commis à l'encontre des journalistes. Le guide-minutes de l'IFEX explique ce que c'est, comment les organisations de la société civile peuvent l'utiliser, et ce qui pourrait être fait pour l'améliorer.

Ceci fait partie d'une série de guides de l'IFEX visant à renforcer les capacités de la société civile à s'engager dans des espaces mondiaux pour la défense de la liberté d'expression. Pour visiter la page du hub et voir le tout, cliquez ici.

Une journaliste en Tegucigalpa, Honduras, le 18 fevrier 2012
Une journaliste en Tegucigalpa, Honduras, le 18 fevrier 2012

REUTERS/Jorge Dan Lopez

Lorsqu'un problème est global, il nécessite une réponse mondiale. L'ampleur et le nombre d'attaques contre les journalistes et les travailleurs des médias à travers le monde, conjugués aux défaillances des systèmes judiciaires pour juger ces crimes, ont contribué à un niveau de risque inacceptable que les journalistes et d'autres continuent à prendre simplement pour exercer leur droit à la libre expression. En réponse, l'Organisation des Nations Unies (ONU), informée par l'UNESCO, a mis au point un Plan d'action des Nations Unies sur la sécurité des journalistes et la question de l'impunité.

« La promotion de la sécurité des journalistes et de la lutte contre l'impunité ne doit pas être limitée à une série d'actions a posteriori. Au contraire, elle impose des mécanismes de prévention »
Plan d'action des Nations unies


1. De quoi s'agit-il?

Le Plan d'action des Nations Unies sur la sécurité des journalistes et la question de l'impunité est la première stratégie de l'ONU pour régler le problème de la sécurité des journalistes et le problème de l'impunité. Il a été développé par l'UNESCO en concertation avec d'autres organes des Nations Unies, des organisations intergouvernementales, des ONG, des associations professionnelles et les États membres de l'UNESCO. Il a été approuvé par les chefs de secrétariat des institutions spécialisées des Nations Unies et le Conseil des chefs de secrétariat de Nations Unies en avril 2012. Depuis, diverses résolutions des Nations Unies ont demandé à renforcer sa mise en œuvre. Ce Plan d'action des Nations Unies est une feuille de route mondiale destinée à être adaptée aux besoins nationaux en coopération avec les divers acteurs concernés. Le Plan des Nations Unies est disponible dans les six langues officielles, en plus de l'allemand et du portugais, à l'adresse suivante.


2. Qu'est-il censé réaliser?

Le plan est conçu pour faire respecter le droit fondamental de la liberté d'expression, qui s'assure que les citoyens sont bien informés et capables de participer activement à la société. Il vise à y parvenir de deux façons en créant un environnement libre et sûr pour les journalistes, les travailleurs des médias et des médias sociaux :

1. En établissant des partenariats avec les divers intervenants pour mettre en œuvre et harmoniser les mécanismes de sécurité visant à réduire les risques
2. En renforçant les mécanismes juridiques disponibles au niveau national, régional et international, qui soutiennent le droit à la liberté d'expression et d’information, et en assistant les États à les mettre en œuvre.

Comme le Plan de l'ONU le prévoit, sa mise en œuvre repose sur une approche sexospécifique fondée sur les droits de la personne.


3. Qui est engagé dans la mise en œuvre du plan?

Le problème existe à de nombreux niveaux, et il faut donc que la solution apportée le soit également. Le plan est conçu pour inclure tous les intervenants. Il intègre des responsabilités pour les États, les organisations non gouvernementales, les universitaires, les médias, et d'autres travaillant au niveau international, régional, national et local, et son succès dépend de la pleine participation de tous. Au niveau international, de grands progrès ont été réalisés, par exemple avec l'adoption de diverses résolutions historiques de l'ONU ; le défi consiste à créer un changement au niveau national et local.


4. Quelles sont certaines des actions en cours?

Le Plan des Nations Unies comprend un ensemble d'actions qui sont développées plus avant dans sa stratégie de mise en œuvre. Il comprend, entre autres, les actions suivantes :

  • Renforcer le rôle et les travaux normatifs de l'ONU pour mettre fin à la violence contre les journalistes.
  • Favoriser la coordination entre les organes des Nations Unies et d'autres organisations intergouvernementales, les gouvernements nationaux, les groupes de la société civile, les médias, les associations professionnelles et les milieux universitaires.
  • Aider les États à mettre en œuvre les normes internationales existantes au niveau national et à élaborer des mécanismes visant à prévenir et à protéger les journalistes.
  • Renforcer les capacités pour les journalistes, les instances judiciaires, policières et militaires sur les normes internationales en matière de liberté d'expression en soutenant des programmes d'éducation et de formation et l'accès aux ressources.
  • Sensibiliser les États membres, les journalistes, les propriétaires de groupes médiatiques, les décideurs, les organes de presse, les rédacteurs en chef et les journalistes sur les dangers croissants et les nouvelles menaces pour les professionnels des médias et les acteurs non étatiques.
  • L'établissement de partenariats avec des institutions universitaires pour accroître la recherche sur des questions concernant la sécurité des journalistes.
  • Utiliser les indicateurs sur la sécurité des journalistes élaborés par le Programme international pour le développement de la communication (PIDC) pour évaluer la situation dans un pays ou une région donnée.
  • L'élaboration d'outils pour mesurer la sécurité des journalistes en réponse à l'objectif de développement durable (ODD) 16.10.1 : « Nombre de cas vérifiés de meurtre, d'enlèvement, de disparition forcée, de détention arbitraire et de torture de journalistes, de membres du personnel des médias associés, de syndicaliste et de défenseurs des droits de la personne au cours des douze derniers mois ».
  • Traiter les spécificités de la violence contre les femmes journalistes.


5. Comment les organisations de la société civile peuvent-elles prendre part au le plan des Nations Unies pour lutter contre l'impunité?

  • Surveiller sa mise en œuvre et faire pression sur les États afin d'améliorer ses réalisations. Les États membres des Nations Unies ont convenu d’appuyer la mise en œuvre du Plan dans diverses résolutions de l'ONU
  • Utiliser des recommandations spécifiques du Plan des Nations Unies afin de renforcer les activités de plaidoyer pour la sécurité des journalistes dans un pays donné. Rappeler à votre gouvernement ses engagements vis-à-vis du Plan des Nations Unies
  • S'engager activement dans la mise en œuvre du Plan de l'ONU dans votre pays en collaboration avec d'autres intervenants, par exemple en créant des coalitions avec des acteurs multiples. Contacter le bureau local ou régional de l'UNESCO pour obtenir du soutien. Contacter le siège de l'UNESCO
  • Suivre les débats de l’UNESCO sur le Plan de l'ONU et y contribuer. Le Plan des Nations Unies est souvent un point à l'ordre du jour de la réunion semestrielle du Conseil exécutif de l'UNESCO, de la Conférence générale biennale de l'UNESCO et du Conseil intergouvernemental biennal du Programme international pour le développement de la communication (PIDC). Il y a régulièrement des réunions de suivi de la mise en œuvre.


6. Comment le plan des Nations Unies peut-il être renforcé?

Au cours du dernier examen de mise en œuvre en juin 2017, les organisations de la société civile se sont mis d'accord sur un certain nombre de recommandations visant à renforcer le Plan des Nations Unies :

  • Établir des points de convergence au sein des différents organes des Nations Unies, comme convenu dans le Plan des Nations Unies, et en assurer la coordination efficace, comme demandé par l'Assemblée générale des Nations Unies 68/163 sur la sécurité des journalistes (2013)
  • Définir une approche stratégique pour la mise en œuvre du Plan des Nations Unies, y compris la conception de stratégies de mise en œuvre régionales et nationales
  • Assurer une dotation en personnel satisfaisante, compétente et efficace, des ressources financières suffisantes et une coordination nationale
  • Créer un groupe de contrôle indépendant constitué d’experts chargés d'assurer un suivi continu des défis et des réalisations
  • Communiquer le Plan de l'ONU à une plus large audience afin de favoriser une meilleure compréhension des éléments stratégiques et des moyens disponibles et permettre la participation des organisations de la société civile
  • Fournir des informations à jour sur le site de l'UNESCO sur l'évolution du Plan
  • Développer une approche sexospécifique pour toute attaque basée sur le genre.

Le document final de l'examen 2017 du Plan des Nations Unies, ainsi que les recommandations de divers intervenants peuvent être consultées ici.

Vous voulez savoir comment les membres de l'IFEX ont utilisé le plan de l'ONU comme outil d'action? Consultez notre Instantané de la campagne sur le Plan de l'ONU, pour un compte rendu de première main.


Ressources et information supplémentaires

Une mise à jour des informations est publiée dans un bulletin trimestriel sur la sécurité des journalistes, préparé par l'UNESCO. Abonnez-vous en envoyant un message à l'adresse suivante : [email protected]

Plan d'action des Nations Unies - site web de l'UNESCO

Document final 2017

Examen 2014 de la mise en œuvre

Indicateurs de la sécurité des journalistes de l'UNESCO : Niveau national

Indicateurs de la sécurité des journalistes de l'UNESCO : Niveau international

Rôle du PIDC dans la promotion de la sécurité des journalistes : La voie à suivre


Dernier Tweet :

Son of journalist Daphne Caruana Galizia speaks up about violence against women journalists in Malta:… https://t.co/Rc4KAl2uZq