RÉGIONS:

SUBSCRIBE:

Sign up for weekly updates

UN AUTEUR ET UN DOCUMENTARISTE SONT ASSASSINÉS

L'anthropologue, auteur et cinéaste Miguel Ángel Gutiérrez Ávila aurait vraisemblablement été battu à mort dans l'État de Guerrero, dans le sud du Mexique, le 26 juillet 2008. Selon le Comité des écrivains en prison du PEN International (WiPC), cet assassinat pourrait être relié à la documentation qu'il amassait sur les agressions commises contre une station de radio communautaire autochtone.

Gutiérrez, qui était aussi linguiste et défenseur du peuple Amuzgo de l'État de Guerrero, a été tué tandis qu'il se rendait en voiture dans la capitale de l'État, Chilpancingo de los Bravo. Les premiers rapports de police donnent à penser qu'il serait mort dans un accident de la route, mais les membres de sa famille disent que son véhicule était intact et que seul son équipement de tournage a été volé.

Quelques jours avant sa mort, Gutiérrez s'était rendu à Costa Chica, dans l'État de Guerrero, tandis qu'il tournait un documentaire. Il faisait de la recherche sur le peuple autochtone du sud du Guerrero depuis plus de 20 ans; il avait aussi contribué à établir la première bibliothèque de la communauté Amuzgo, et il collaborait à la station de radio communautaire « Radio Ñomndaa » (La Palabra del Agua/La Parole de l'Eau).

Les reportages de la presse locale font remarquer qu'un patron politique local (cacique) s'opposait à « Radio Ñomndaa » et aux mouvements autochtones, dit le WiPC. Une autre manchette soulignait que Gutiérrez avait filmé des membres de l'Agence Fédérale d'Investigations (AFI) menant un raid contre la station de radio.

Le WiPC a appelé les autorités fédérales et de l'État à mener une enquête complète et impartiale sur cet assassinat, et il presse les autres de se joindre à son appel.

Consulter les sites suivants :
- PEN : http://tinyurl.com/6fzcbg
- Une radio communautaire sur la sellette : http://tinyurl.com/5f6boh
(27 août 2008)

Dernier Tweet :

Dubai’s World Tolerance Summit @ToleranceSummit cannot hide worsening repression in the #UAE https://t.co/1UVviaFiWN @hrw