RÉGIONS:

SUBSCRIBE:

Sign up for weekly updates

Forum spécial tenu par membres de la société civile : "Justice pour les Journalistes Assassinés et Disparus !"

(RSF/IFEX) - Le 6 décembre 2011 - Organisations partenaires, Reporters sans frontières et le Centre de journalisme et d'éthique publique (CEPET) ont décidé de se mobiliser ensemble contre la violence et l'impunité que subissent les journalistes mexicains depuis une décennie. Plusieurs proches de victimes seront présents à ce rendez-vous fixé à Mexico le 10 décembre 2011, face au mémorial dédié au célèbre journaliste, homme politique et constituant Francisco Zarco.

Des personnalités issues de la profession, du monde politique, de la société civile ont annoncé leur venue. Nous saluons d'ores et déjà celle de M. Alan García, délégué au Mexique du Haut Commissariat aux droits de l'homme des Nations unies. Reporters sans frontières sera représentée par Benoît Hervieu, responsable du bureau Amériques.

Reporters sans frontières et le CEPET tiennent également à remercier pour son concours Rafael Pineda ou "Rapé", l'un des caricaturistes de la campagne "¡Basta de Sangre !" - "No + sangre", relayée tout au long de l'année sur le site de Reporters sans frontières.

En une décennie, le Mexique en est venu à talonner le Pakistan parmi les pays les plus dangereux pour la liberté d'informer. L'impunité reste de règle pour l'immense majorité des 80 assassinats constatés au sein de la profession depuis 2000, auxquels s'ajoutent 14 disparitions depuis 2003. Cette situation a encore gagné en intensité et en gravité depuis l'offensive fédérale contre le narcotrafic, lancée en décembre 2006 après l'investiture du président Felipe Calderón et dont le bilan humain s'élève désormais à 50 000 morts.

Le forum "Justice pour les Journalistes assassinés et Disparus !" coïncide avec la date d'anniversaire de l'adoption de la Déclaration universelle des droits de l'homme du 10 décembre 1948, qui consacre notamment le droit pour tout citoyen d'informer, d'être informé, de vivre en sécurité et de bénéficier d'une justice équitable. Autant de principes gravement compromis ou bafoués par la guerre qui mine le pays depuis cinq ans. Si mafias et cartels, qu'il est nécessaire de combattre, figurent effectivement, au Mexique et ailleurs, comme la principale source de danger physique pour les journalistes, l'offensive fédérale qui devait répondre à cette menace a démontré de sérieuses dérives. Au final, cette stratégie a montré son échec aussi bien au Mexique que dans d'autres pays où elle a été appliquée.

L'initiative de Reporters sans frontières et du CEPET entend faire corps avec le vaste mouvement citoyen qui démontre que la société civile mexicaine n'a en rien renoncé à défendre les valeurs fondatrices d'une démocratie.

Ensemble, nous appelons les journalistes, militants des droits de l'homme, les personnalités reconnues des mondes de la culture, du droit et de la politique, à nous rejoindre le 10 décembre 2011 au mémorial Francisco Zarco, Mexico District Fédéral, de 10 heures à 13 heures, pour dire :"Non à l'impunité!"

Cet événement a été réalisé grâce au soutien de l'Instrument européen pour la démocratie et les droits de l'homme (IEDDH) de l'Union européenne.

Dernier Tweet :

Harsh prison terms for video journalist and blogger as Vietnam cracks down on free expression. . More than 25 activ… https://t.co/3Q2Nmhh52t