RÉGIONS:

SUBSCRIBE:

Sign up for weekly updates

Un activiste de l'opposition inculpé d'offense au chef d'État

(MFWA/IFEX) - Un activiste de l'opposition qui a envoyé une pétition au Conseil constitutionnel le 11 avril 2011 pour lui demander de rejeter la candidature du président Abdoulaye Wade à l'élection présidentielle de 2012 répond à trois inculpations d'offense au chef de l'Etat, d'outrage à magistrat et de menaces de mort.

Malick Noël Seck, Secrétaire général de la Convergence socialiste, un mouvement de jeunes du Parti socialiste sénégalais, a été traduit en justice à Dakar, la capitale, le 14 octobre 2011. Il demeure en détention dans les locaux du Département des Investigations criminelles depuis son arrestation le 11 octobre.

Dans une lettre ouverte adressée au Conseil constitutionnel, Seck et son groupe auraient indiqué que "Lorsque la parole sera à la rue, nous reviendrons plus nombreux afin que vous nous rendiez compte. Vivre coûte beaucoup, mourir également. Faire front exige de la dignité. Il ne sera pas dit que nous ne vous avons pas offert la possibilité de faire front avec nous".

La correspondante de la Fondation pour les Médias en Afrique de l'Ouest (MFWA) a rapporté que lors du procès du 18 octobre, le tribunal a refusé d'accorder la liberté provisoire à Seck et a indiqué qu'il donnera son jugement le 20 octobre.

La correspondante a affirmé que le Procureur a demandé qu'une peine de 5 ans de prison ferme soit infligée à Seck.

Toutefois, El Hadj Diouf, l'avocat principal de Seck, qui avait soutenu que tout le procès était "ridicule" et censé intimider le peuple sénégalais, a plaidé la relaxe pure et simple de son client.

Ces derniers mois, le président Wade a fait l'objet d'une pression intense après sa tentative manquée de faire modifier la constitution du pays en vue de renouveler son mandat. De nombreux manifestants - journalistes, musiciens, défenseurs de droits humains et beaucoup d'autres - ont été agressés pour avoir protesté contre cette tentative.

Dernier Tweet :

Tonga Broadcasting Commission newsroom shakeup raises concern about media independence https://t.co/2WAcnegK4j… https://t.co/LTYhbXIRf6