RÉGIONS:

SUBSCRIBE:

Sign up for weekly updates

Sénégal : Un mort, plusieurs autres blessés lors des affrontements entre la police et les étudiants

Le campus de l'Université Cheikh Anta Diop de Dakar
Le campus de l'Université Cheikh Anta Diop de Dakar

Serigne Diagne/Flickr/http://bit.ly/1uhuCJN

Bassirou Faye, un étudiant sénégalais de l'Université Cheikh Anta Diop de Dakar (UCAD), a été tué par balle le jeudi, 14 août 2014 par un policier non identifié.

Cet incident est survenu suite à une manifestation organisée par des étudiants de l'université en vue de réclamer le paiement des arriérés de bourses d'études pour l'année universitaire 2013-2014. La police aurait dispersé les manifestants en lançant des grenades lacrymogènes. Certains des étudiants ont pris la fuite vers leurs résidences universitaires et se sont mis à lancer des pierres à travers leurs fenêtres.

Courroucés par les agissements des étudiants, les policiers auraient fait irruption dans les résidences universitaires, brisé les portes et saccagé les chambres. Faye, qui, selon des informations recueillies, ne faisait pas partie des étudiants qui ont manifesté, était dans sa chambre quand l'incident a eu lieu. Il a tenté de fuir avec son camarade de chambre. Toutefois, au moment où ils partaient, un policier a logé une balle dans la tête de Faye. Il est mort avant que son camarade de chambre ne puisse appeler à l'aide.

La police a arrêté environ 27 étudiants après l'incident et les a détenus jusqu'au 18 août avant de les libérer. Le président du pays, M. Macky Sall, se serait rendu le 18 août à l'hôpital principal de Dakar, où les étudiants blessés ont été admis.

Pour l'heure, les autorités sénégalaises, dont les ministères de l'Intérieur et de l'Enseignement supérieur, indiquent qu'il a été demandé à la Division des investigations criminelles d'ouvrir une enquête sur cette affaire afin d'obliger les auteurs à rendre des comptes.

La MFWA exhorte la police sénégalaise à respecter le droit de manifester des étudiants. Nous exhortons également les étudiants à agir en conformité avec la loi chaque fois qu'ils veulent exercer leur droit de manifester.


Dernier Tweet :

#Mauritania cracks down on critical press after referendum https://t.co/GIgDWfLAOj @MISARegional @FXISouthAfrica… https://t.co/zdOTjZeRqv